Une histoire de péniche !

La péniche Saint Louis a été construite en 1948 Au Chantier De Watcher à Boom en Belgique.

Communément appelé plan Freycinet, ce type de péniche qui transportait briques et autres matériaux (300/320 tonnes) répond au gabarit mis en place par la loi programme de Charles de Freycinet du 5 aout 1879. Cette loi régissait la dimension des écluses et de certains canaux, et de nombreux travaux ont été engagés fin du XIXème et début du XXème siècle pour répondre à cette norme et harmoniser la navigation fluviale.  Les bateaux ne devaient pas alors dépasser 38,5 m de long et 5,05 m de large. Cette précision a de l’importance pour la suite de l’histoire de la péniche Saint Louis…

Elle a été immatriculée en mars 1949 à Paris sous le nom de RANTZAU. Au fil des différents changements de propriétaires, elle a été rebaptisée :

  • Janvier 1972 son nom est MARMO
  • Septembre 1979, elle s’appelle MICHEL B.
  • Depuis Juillet 1986 SAINT LOUIS s’affiche à sa proue.

La péniche en quelques chiffres :

  • Date de construction 1948
  • Construction : acier
  • Poids à vide : 80 T
  • Poids : 406 T à l’enfoncement maximum
  • Longueur : 38,5 m
  • Largeur : 5,05 m
  • Moteur : Général Motors 160 CV

Jean Michel Courty, l’actuel propriétaire est allé chercher en 2004 à Aiguemortes la péniche Saint Louis qui servait de base de location de bateaux de nautisme sur le port de plaisance.

Ingénieur de formation, il va réaliser  son rêve de vivre et de travailler sur le Canal du Midi.

Comme un défi technique, aidé par une poignée d’amis, il a réalisé seul la plupart des travaux qui lui ont pris 6 années complètes.Le plus impressionnant reste la découpe de la péniche en 2 morceaux au départ de Sète afin de permettre à la péniche de passer les fameuses écluses du Canal du Midi.

Les images étant beaucoup plus parlantes, voici les différentes étapes du chantier en photos :

Enregistrer